Un petit moment avec Katrina, en classe de maternelle

Les enfants de 3 ans commencent leur journée avec un rituel théâtralisé, dans un bain linguistique anglais complet. Katrina, la maîtresse de Nursery (3-4 ans) instaure, avec une grande rigueur, une structure.
L’apprentissage, dans le programme Cambridge à BISC, se base sur la théorie des intelligences multiples. Un simple cours fait appel à l’intelligence spatiale, logico mathématique, linguistique, organisationnelle, intra et interpersonnelle... L’apprentissage s’opère donc de façon intégrée. Les petits apprennent de différentes manières et l’enseignant, pédagogue, capitalise sur les forces et les sensibilités de l’enfant. Par exemple, si un petit a plus de facilités visuelles, alors, Katrina lui montrera des photos, des éléments qui appelleront son intelligence. Certains petits sont kiné-statiques, d’autres visuels puis, d’autres auditifs. Ces forces sont une richesse que la maîtresse exploitera en faveur de l’enfant. Ils apprennent en faisant et questionnant les affirmations de Katrina. D’ailleurs, une des phrases phare du programme Cambridge est « Question the Question » (→ il faut remettre en cause les questionnements pour développer le sens analytique de l’enfant).

image web katrin1image web katrin2

Un élément important est la présence du LIVRE dans la démarche pédagogique Cambridge. A l’ère de la digitalisation, le livre n’est nullement mis de côté dans notre approche ; bien au contraire, sa place reste fidèle à la tradition classique. Les Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Enseignement ne sont qu’un outil de support à l’apprentissage.
Ce jour-là, les petits ont appris la lettre « J ». Katrina et ses Assistantes ont ramenées un grand pot de confiture (Jar of Jam), un Jean, une veste (Jacket), des photos de Jelly fish… Ils ont ensuite, après avoir très bien assimilé la prononciation, l’écriture et le décompte de tous les mots avec un « J », préparé et dégusté un sandwich à la confiture.
Le goût, l’écriture, la peinture, le coloriage, le tableau interactif, le calcul, la chanson, les arts, les jeux éducatifs, la verbalisation des idées, le respect de l’autre, autant de dimensions enseignées autour de la simple lettre « J ». Le tout se faisant dans un apprentissage interactif et collaboratif.
Les petits de 3 ans sachant déjà écrire leur prénom, certains ayant un prénom long mettent plus de temps que d’autres. Ce fut émouvant de voir le brillant Hero, au prénom de 11 lettres, patiemment et sûrement, s’appliquer à l’écriture de son prénom.

image web katrina 3